Ailerons de Dindes importés 2500 FCFA/Kg
Ananas 350 FCFA/Kg
Arachide décortiquée 1400 FCFA/Kg
Aubergine n'drowa 300 FCFA/Kg
Aubergine violette 400 FCFA/Kg
Avocat 400 FCFA/Kg
Banane douce 400 FCFA/Kg
Banane plantain 400 FCFA/Kg
Cacao 852 FCFA/Kg
Café 700 FCFA/Kg
Carotte 900 FCFA/Kg
Chou 400 FCFA/Kg
Citron 900 FCFA/Kg
Concombre 350 FCFA/Kg
Cote de Boeufs importée 2000 FCFA/Kg
Courgette 300 FCFA/Kg
Croupions de Dindes importés 2500 FCFA/Kg
Cuisses de Poulets importées 2000 FCFA/Kg
Gesiers de poulet Importés 1800 FCFA/Kg
Gingrembre 350 FCFA/Kg
Gombo baoulé 800 FCFA/Kg
Gombo dioula 700 FCFA/Kg
Graine de palme 350 FCFA/Kg
Haricot 500 FCFA/Kg
Haricot vert 400 FCFA/Kg
Igname bêtê bêtê 600 FCFA/Kg
Igname klêglê 1000 FCFA/Kg
Igname Kponan 700 FCFA/Kg
Manioc 250 FCFA/Kg
Mil 400 FCFA/Kg
Navet 700 FCFA/Kg
Orange 300 FCFA/Kg
Papaye 350 FCFA/Kg
Patate douce 200 FCFA/Kg
Pattes de Boeuf importés 1800 FCFA/Kg
Piment 1000 FCFA/Kg
Poivron 800 FCFA/Kg
Pomme de terre 500 FCFA/Kg
Poulet de Chair Local 1800 FCFA/Kg
Riz local (brisures) 460 FCFA/Kg
Riz local (longs grains) 500 FCFA/Kg
Rognon de Boeuf Importé 1800 FCFA/Kg
Tomate type salade 700 FCFA/Kg
Viande de boeuf sans os local 2800 FCFA/Kg
Viande de Boeufs avec os Local 2600 FCFA/Kg
Viande de mouton Local 4300 FCFA/Kg
Farine de banane plantain : pour remplacer la farine de blé
Partager :

La guerre en Ukraine provoque un véritable séisme sur le marché international du blé. La Russie étant le premier exportateur mondial de blé et l'Ukraine le quatrième. Et pour les pays africains qui importent des céréales, le prix est un enjeu majeur. Beaucoup d'entrepreneurs proposent des alternatives à la farine de blé et des produits de substitution. Nous nous penchons cette semaine en Afrique économie sur ces produits locaux de substitution. Aujourd'hui, nous nous intéressons à la farine de banane plantain 

 Le processus de transformation est relativement simple. La banane encore verte est essorée puis séchée avant d'être broyée. La farine obtenue peut être mélangée à du blé ou d'autres céréales pour le pain et la pâtisserie

Remplacer les farines importées par des farines locales est devenu un enjeu pour les pays d'Afrique subsaharienne, et si beaucoup de gouvernements se penchent depuis longtemps sur la question, les moyens mis en œuvre pour aider les producteurs font encore défaut. Narcisse Aman n'a reçu encore aucun soutien public. Sa filière est, dit-il, trop marginale pour être prise en compte par l'État, une situation qui pourrait changer rapidement au regard de la situation internationale.